Toute la documentation sur le médicament Airomir autohaler

 

 

Airomir Autohaler 100 microgrammes, suspension pour inhalation en flacon pressurisé.

salbutamol

1. QUE SONT AIROMIR ET AIROMIR AUTOHALER ET DANS QUEL CAS SONT-ILS UTILISES?

Airomir et Airomir Autohaler sont des suspensions pour inhalation en flacon pressurisé.

Airomir est un aérosol-doseur destiné à la thérapie par inhalation. Il est activé par une pression. Airomir Autohaler est activé par la simple inspiration.

Airomir contient un sympathicomimétique à action directe agissant principalement sur les récepteurs adrénergiques bêta-2 qui soulagent les spasmes des bronches.

Airomir est indiqué pour le traitement et la prévention des symptômes d'asthme et des bronchospasmes réversibles qui peuvent accompagner une bronchite ou un emphysème. Le produit peut être utilisé d'une part, pour atténuer une crise soudaine et d'autre part, pour protéger l'individu contre une crise potentielle qui peut être la conséquence d’un effort ou d'une allergie.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE D’UTILISER AIROMIR ET AIROMIR AUTOHALER?

N’utilisez pas Airomir ou Airomir Autohaler si vous êtes hypersensible (allergique) au salbutamol ou à l’un des autres composants d'Airomir et Airomir Autohaler.

Faites attention avec Airomir et Airomir Autohaler

Si vous avez une affection thyroïdienne, une maladie des artères coronaires, des troubles du rythme cardiaque, une faiblesse cardiaque, de l'hypertension, une augmentation du volume du coeur ou une insuffisance hépatique ou rénale grave …, car Airomir et Airomir Autohaler peuvent causer une détérioration de l’affection.

 

• Avant de commencer à prendre ce médicament, dites à votre médecin:

Si vous avez des antécédents de maladie cardiaque, d’irrégularité du rythme cardiaque ou d’angine de poitrine.

• Si l'effet du médicament semble s'estomper, ne décidez jamais de votre propre chef d'augmenter la quantité de médicament à inhaler. Vous devez à nouveau consulter votre médecin car il est peut-être indiqué de passer à un traitement avec d'autres médicaments.

• Prenez soin d’éviter tout contact du produit avec les yeux, surtout si vous souffrez de glaucome.

• Si à l’usage du médicament vous éprouvez des difficultés pour respirer, avertissez immédiatement votre médecin. Il envisagera peut-être un autre traitement.

• Si vous êtes diabétique, une attention particulière sera donnée au taux de sucre dans le sang.

• Si vous prenez déjà d’autres médicaments, veuillez lire également la rubrique « Utilisation d'Airomir et Airomir Autohaler en association avec d’autres médicaments ».

Veuillez consulter votre médecin si une des mises en garde mentionnées ci-dessus est d’application pour vous, ou si elle l’a été dans le passé.

 

 

Utilisation d'Airomir en association avec des aliments ou des boissons

Pas d’application.

Grossesse

Veuillez demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Comme l'innocuité d'Airomir et d’Airomir Autohaler pendant la grossesse n'a pas encore pu être établie, le médecin pèsera toujours le bénéfice lors de la prescription en fonction du risque potentiel encouru par la mère ou l'enfant.

Allaitement

Veuillez demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Comme l'innocuité d'Airomir et d’Airomir Autohaler pendant l’allaitement n'a pas encore pu être établie, le médecin pèsera toujours le bénéfice lors de la prescription en fonction du risque potentiel encouru par la mère ou l'enfant.

Conduite d’un véhicule et utilisation de machines

Pas d’application.

Informations importantes concernant certains composants d'Airomir et Airomir Autohaler

Pas d’application.

Utilisation d'Airomir et Airomir Autohaler en association avec d’autres médicaments

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d’autres médicaments ou si vous en avez pris récemment même s’il s’agit de médicaments obtenus sans ordonnance.

Airomir et Airomir Autohaler peuvent être combinés avec d’autres médicaments comme la théophylline ou des produits anticholinergiques, ce qui permet de réduire la quantité des deux médicaments. En particulier dans le cas de la combinaison avec la théophylline, il faut toutefois souligner que les effets non désirés au niveau du coeur sont identiques pour les deux médicaments et peuvent donc se conjuguer lors d'une éventuelle combinaison. Votre médecin y prêtera une attention plus spécifique. Ce n'est pas le cas avec les anticholinergiques.

Ce médicament peut également être combiné avec des corticostéroïdes à inhaler et des stabilisateurs de mastocytes.

Il est déconseillé d'inhaler Airomir ou Airomir Autohaler lorsque vous prenez également des sympathicomimétiques du même groupe par voie orale. Cela peut provoquer des effets non désirés au niveau du coeur. En cas de doute, demandez toujours l'avis de votre médecin.

Les effets d'Airomir et d’Airomir Autohaler sont inhibés par les bêtabloquants non sélectifs. Les effets non désirés sur le coeur et les vaisseaux sanguins pourraient être accentués par des médicaments du groupe des inhibiteurs de la monoamine oxydase ou par certains antidépresseurs.

La prise simultanée d’Airomir et Airomir Autohaler avec des xanthines, des stéroïdes, des diurétiques ou des laxatifs utilisés pendant longtemps peut accentuer une hypokaliémie.

La présence de petites quantités d’alcool risque de précipiter une réaction chez les patients sous disulfirame ou métronidazole.

3. COMMENT UTILISER AIROMIR ET AIROMIR AUTOHALER?

Veuillez suivre rigoureusement ces instructions, à moins que votre médecin vous en ait donné d’autres. En cas d’incertitude, veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Si aucune amélioration n’apparaît, veuillez consulter à nouveau votre médecin.

1. Airomir

Il faut agiter l’inhalateur afin de bien distribuer les particules du médicament dans le gaz-propulseur et enlevez la coiffe protectrice de l’embout. Utilisez toujours l’Airomir avec l’embout en dessous.

Pour prendre une bouffée d’Airomir, vous commencez l’inspiration et vous poussez, en même temps, le flacon métallique dans l’embout. Ainsi une dose mesurée de 25 mcl est libérée. Tenez bien les lèvres fermées autour de l’embout et inspirez complètement.

Après la libération de la dose mesurée du médicament, n’arrêtez pas l’inspiration, mais, au contraire, continuez l’inspiration aussi profondément que possible afin de laisser pénétrer les particules de médicament profondément dans les poumons. Retenez le souffle pendant 10 secondes ou le plus longtemps possible avant d’expirer lentement. Replacez la coiffe de protection sur l’embout.

Si vous devez prendre plus d’une dose à la fois, vous devez chaque fois parcourir toutes les étapes de la procédure.

2. Airomir Autohaler

Le levier au-dessus de l’appareil doit se trouver en position verticale avant l’utilisation. Agitez l’Airomir Autohaler pour bien répartir les particules du médicament dans le gaz-propulseur, puis enlevez sa coiffe protectrice. Utilisez toujours l’appareil avec l’embout vers le bas. Fermez bien les lèvres autour de l’embout et inspirez complètement.

L’Airomir Autohaler n’est pas actionné manuellement mais bien grâce à la dépression créée par l’inspiration.

Inspirez aussi énergiquement que possible par l’embout de l’appareil. L’inhalateur est actionné au moment où vous entendez un léger déclic. A ce moment, une dose mesurée de 25 mcl est libérée.

Après la libération de cette dose, vous ne pouvez pas interrompre l’inspiration, mais, au contraire, vous devez la poursuivre pour permettre aux particules de médicament de pénétrer profondément dans vos poumons.

Retenez votre souffle pendant 10 secondes, ou aussi longtemps que possible, avant d’expirer lentement. Replacez la coiffe de protection sur l’embout et remettez aussi le levier de l’appareil en position horizontale.

Si vous devez prendre plus d’une dose à la fois, vous devez à chaque fois parcourir toutes les étapes de la procédure.

Quantité à utiliser

1. Adultes (également pour les patients plus âgés):

- Pour atténuer les crises soudaines: un ou deux puffs.

- Pour les traitements de longue durée des symptômes et pour éviter une récidive: deux puffs 3 ou 4 fois par jour, à intervalles de 4 à 6 heures.

- Pour éviter une crise lors d'un effort: deux inhalations avant l'effort.

Lorsque vous devez prendre deux puffs en une fois, attendez une minute avant le second puff.

S’il s’avère que vous devez effectuer plus de 16 inhalations par jour, vous devez consulter votre médecin car il est peut-être indiqué de passer à d’autres médicaments. Vous ne pouvez en aucun cas augmenter vous-même la dose de médicament à inhaler.

2. Enfants:

Il incombe à votre médecin de juger à partir de quel âge il peut prescrire ce médicament à votre enfant. Cela dépend en grande partie de la collaboration que l'on peut attendre de l'enfant.

Pour atténuer les crises soudaines: un puff. Pour le traitement de longue durée des symptômes et pour éviter une récidive: un puff, 3 ou 4 fois par jour à intervalles de 4 à 6 heures. Le cas échéant, le médecin peut augmenter les doses à deux inhalations 3 ou 4 fois par jour. Lorsque l'enfant doit prendre deux puffs en une fois, attendez une minute avant le second puff. Il ne faut jamais dépasser 10 inhalations par jour sans consulter votre médecin.

Votre médecin vous dira combien de temps vous devrez utiliser Airomir. N’arrêtez pas prématurément votre traitement car les spasmes des bronches pourraient réapparaître

Si vous avez oublié de prendre Airomir ou Airomir Autohaler:

Prenez la dose quand vous y pensez et respectez ensuite les intervalles.

• Ne prenez jamais une double dose d'Airomir ou Airomir Autohaler pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous avez pris plus d'Airomir ou Airomir Autohaler que vous n’auriez dû:

Les symptômes suivants peuvent apparaître: douleur dans la poitrine, arythmie, chute de tension, faiblesse, nausées, vomissements, maux de tête, agitation, confusion. Une hospitalisation est nécessaire lorsque le patient a pris une trop grande quantité de médicament et qu'il montre les symptômes évoqués. En tout cas, vous devez demander l'assistance d'un médecin qui pourra vous donner le traitement adéquat. A cet égard, il est important d'insister sur le fait que vous ne pouvez jamais augmenter de votre propre chef la quantité de

médicament à inhaler et ce, même si l'effet semble s'estomper. Vous devez consulter de nouveau votre médecin, car il est peut-être nécessaire de passer à d'autres médicaments.

4. EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS

Comme tous les médicaments, Airomir et Airomir Autohaler peuvent avoir des effets indésirables.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés:

- Troubles gastro-intestinaux: nausées, vomissements, bouche sèche ou pâteuse.

- Troubles du système nerveux central et périphérique: tremblement (tremor), céphalées, vertige, nervosité et insomnie, agitation chez l’enfant.

- Troubles du rythme cardiaque: palpitation, tachycardie, troubles du rythme cardiaque incluant fibrillation auriculaire, tachycardie supraventriculaire et extrasystoles.

- Troubles du système musculosquelettique: crampes musculaires passagères.

- Plus rarement des réactions d’hypersensibilité ont été rapportées (oedème de Quincke, urticaire, bronchospasme, hypotension et collapsus).

- En outre, comme pour les autres sympathicomimétiques, les effets indésirables suivants peuvent survenir: hypertension, angine de poitrine, stimulation du système nerveux central, hyperglycémie (augmentation du taux de sucre) et une vasodilatation périphérique.

- Plusieurs cas de glaucome à angle fermé ont été rapportés après nébulisation.

- Une perte de potassium (hypokaliémie) peut également apparaître.

Bien que l’on n’en connaisse pas exactement la fréquence, certaines personnes peuvent quelquefois ressentir des douleurs dans la poitrine (dues à des problèmes cardiaques tels que l’angine de poitrine). Informez votre médecin si ces symptômes se manifestent lorsque vous recevez un traitement à base de salbutamol, mais n’arrêtez pas votre traitement, à moins que votre médecin ne vous dise de le faire. Si un de ces effets apparaît, surtout en cas de spasmes des bronches, consulter votre médecin.

Dans de très rares cas, des acidoses lactiques ont été rapportées.

Si vous constatez un effet indésirable non mentionné dans cette notice et que vous considérez comme grave, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER AIROMIR ET AIROMIR AUTOHALER?

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

A conserver à une température ne dépassant pas 30°C, à l’abri du gel et de la chaleur ou de la lumière directe du soleil.

Le flacon est pressurisé. Ne pas le percer, ni le brûler.

Date de péremption: N’utilisez plus Airomir ou Airomir Autohaler si vous constatez que la date de péremption figurant sur l’étiquette après la mention «EXP » est dépassée. La date de péremption est le dernier jour du mois qui est indiqué.




 

Le site PMP (Pharma-Médical-Patients) regroupe un maximum de données pharmaceutiques et de notices pharmaceutiques pour les médicaments dans le monde entier. Vous pouvez ainsi vous informer au sujet de chaque médicament (posologie, effets indésirables, doses journalières, précautions d'emploi, risques durant la grossesse et l'allaitement,...) avant de vous le procurer. La documentation fournie n'est proposée qu'à titre d'information. En cas de doute consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien, surtout si vous avez acheté les médicaments en ligne!


 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la liste des médicaments - Visit our English documentation

Les termes de recherche les plus utilisés par nos visiteurs: santé posologie prescription acné grossesse grossir médicament médicaments médecine médecin guérir forme pharmacie asthme notice pharmaceutique docteur maigrir calmant analgésique anti-douleur douleur fièvre anti-fièvre dépression cancer corps toux rhume somnifère sirop pilule comprimé

 

Un peu de terminologie

ACETOBACTER Genre de bactéries aérobies non
pathogènes, dont l’espèce type est A. Aceti. On
les trouve dans les fruits, les légumes verts, le
vinaigre, les boissons alcoolisées, etc. Elles
transforment l’alcool en acide acétique en formant
à la surface du liquide une pellicule
connue sous le nom de « mère de vinaigre ».
ACÉTOLYSE s. f. (angl. acetolysis). Rupture d’une
molécule par l’acide acétique, avec formation
de dérivés acétylés.
ACÉTOMÈTRE s. m. ACÉTIMÈTRE.
ACÉTONE s. f. (angl. acetone). CH3COCH3,
liquide incolore, d’odeur fruitée caractéristique
et de saveur brûlante. L’acétone est très
inflammable. On la trouve dans l’urine des
diabétiques et des sujets soumis à un jeûne
glucidique. Elle est utilisée comme agent de
synthèse. Elle a des propriétés anesthésiques.
ACÉTONÉMIE s. f. (angl. acetonemia). Présence
d’acétone ou d’autres corps cétoniques dans le
sang. SYN. CÉTONÉMIE.
ACÉTONURIE s. f. (angl. ketonuria). Présence
d’acétone dans l’urine. SYN. CÉTONURIE.
ACÉTOPHÉNAZINE s. f. PHÉNOTHIAZINE.
ACÉTOPHÉNÉTIDINE s. f. PHÉNACÉTINE.
ACÉTYLATION s. f. (angl. acetylation). Introduction
d’un groupe acétyle dans une molécule
organique.